jeudi 29 septembre 2016
Google+ Twitter Facebook Qui sommes-nous ? Inscription Connexion Premium Espace Premium
Vous êtes ici : Accueil Focus gestion Gestion, Fiscalité, Épargne Gestion en bref Qualité de l'eau: agriculteurs et fournisseurs d'eau s'engagent à nouveau

Qualité de l'eau: agriculteurs et fournisseurs d'eau s'engagent à nouveau

Qualité de l'eau: agriculteurs et fournisseurs d'eau s'engagent à nouveau - 5.0 out of 5 based on 1 vote
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Les Chambres d'agriculture et les entreprises de l'eau (FP2E) ont renouvelé et renforcé leur partenariat afin d'améliorer la qualité de l'eau, où des traces de pesticides ou de nitrates sont encore trop souvent présentes.

"Une collaboration est nécessaire pour améliorer la qualité de l'eau autour des zones de captages" alors que 10% des ressources en eau nécessitent un traitement contre les nitrates et 20% de l'eau a besoin d'un traitement contre les pesticides, a relevé Philippe Maillard, président de la FP2E lors d'une conférence de presse mercredi avec les Chambres d'agriculture.

Depuis 2009, les deux entités ont lancé une coopération qui a permis de mettre en place des actions concrètes de baisse de la pollution autour de 250 des 500 points de captages d'eau désignés comme prioritaires par le Grenelle de l'Environnement en 2007.

La Conférence environnementale de fin 2013 a elle décidé d'aller plus loin, doublant le nombre de captages prioritaire à 1.000 sur les 12.000 points de captage en France.

Les Chambres d'Agriculture et les fournisseurs d'eau doivent donc eux aussi redoubler d'efforts, raison pour laquelle ils s'engagent à diffuser les bonnes pratiques auprès des agriculteurs, pour les encourager à réduire les pollutions et la quantité d'eau utilisée.

Cela passe notamment par des travaux dans les exploitations pour mieux stocker les engrais, les huiles ou les hydrocarbures. Mais également par la promotion de pratiques plus respectueuses de l'eau comme la mise en place de cultures intermédiaires -- comme la moutarde -- qui ne sont pas destinées à être récoltées mais juste à piéger les nitrates provenant de la culture précédente.

Les bandes enherbées, obligatoires sur une surface minimale des exploitations, permettent aussi d'absorber certains engrais avant l'arrivée de l'eau dans les rivières.

En juillet dernier, le Commissariat général au Développement durable estimait que la contamination par les pesticides des cours d'eau en France est "quasi généralisée", les grandes régions agricoles ou viticoles du bassin parisien, du nord et du sud-ouest étant les plus touchées.

Ajouter un Commentaire

En déposant un commentaire sur Revenu Agricole, vous accepetez la Charte d'utilisation accessible en suivant ce lien.


Fil gestion, patrimoine

Découvrez un extrait de tous les contenus PREMIUM. Pour avoir accès à l'ensemble des informations, les abonnés doivent se connecter !