mercredi 26 avril 2017
Google+ Twitter Facebook Qui sommes-nous ? Inscription Connexion Premium Espace Premium
Vous êtes ici : Accueil Focus gestion Gestion, Fiscalité, Épargne Gestion en bref Editeurs, presses...agriculture... nous sommes tous Charlie

Editeurs, presses...agriculture... nous sommes tous Charlie

Editeurs, presses...agriculture... nous sommes tous Charlie - 5.0 out of 5 based on 9 votes
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (9 Votes)

La rédaction de Revenu Agricole, s'associe à la SPIIL dont nous sommes membres (Syndicat de la Presse Indépendante d'Information en Ligne) et exprime sa plus grande indignation et sa vive émotion, et souhaite marquer sa profonde solidarité vis-à-vis des équipes de Charlie Hebdo, et son soutien aux victimes, dont les deux policiers qui assuraient la protection de la rédaction, et à leurs proches.

La communauté des éditeurs de presse est sous le choc après l’attentat d’une lâcheté et d’une gravité extrêmes perpétré aujourd’hui contre son confrère Charlie Hebdo.

Aujourd’hui, cet attentat terroriste est le plus grave que la France ait eu à subir depuis des décennies.
En s’en prenant à une rédaction, les auteurs de cet acte particulièrement odieux ont visé la liberté de la presse. Ils s’attaquent ainsi à la liberté d’expression et à la démocratie, valeurs républicaines fondamentales partagées par tous.

L’honneur de la communauté des éditeurs est d’affirmer plus que jamais sa solidarité avec ses amis de Charlie Hebdo pour la défense et l’illustration de la liberté de la presse. 

Il est aussi de déclarer qu’elle ne cédera jamais aux menaces et aux intimidations faites aux principes intangibles de la liberté d’expression.

Les éditeurs et l’ensemble des collaborateurs de la presse française adressent leurs plus sincères condoléances aux familles et proches des victimes, ainsi qu’à l’ensemble des salariés de Charlie-Hebdo.

Virginie, Céline, Hakim, Arnaud et Myriam

"Quand ont à la chance de pouvoir exprimer nos opinions, nous sommes tous CHARLIE."
Laurent Chupin et Bénédicte Voisin - Acti Ouest

"Guidé par mes convictions démocratiques et laïques, sur lesquelles je ne suis pas prêt à faire la moindre concession, je reste entièrement solidaire en ces moments très douloureux avec Charlie Hebdo et les familles des victimes, frappées durement dans leur chair.
Que Charlie Hebdo puisse revenir encore plus fort pour incarner ce droit à la critique, à la liberté de penser, à la liberté d'expression, ce droit à voir les choses différemment, comme il l'a toujours fait."
Mohamed Naïli, Journaliste, Doctorant, Sciences Po Bordeaux

"Horreur" ... aussi pour le monde agricole

Le monde agricole ne reste pas de marbre...loin de là... le drâme se déroulait pendant les voeux à la presse de la Coordination Rurale, qui évoquait alors l'importance du pluralisme des idées ....

Coordination Rurale : laïcité et liberté d'expression, nous sommes tous Charlie
A la Coordination Rurale, on se sent tous Charlie. Nous sommes profondément attachés à la laïcité et à la liberté d'expression. Notre syndicat n'est ni politique, ni religieux et nous y tenons.
Il y a eu une atteinte à la liberté et la liberté est un des principes fondateurs de notre pays. Le melting-pot a fait la richesse de notre peuple et ceux qui ont frappé voulaient nous diviser. En ces temps difficiles, de crise économique, le peuple français se raccroche aux valeurs fondamentales qui lui appartiennent. Se rassembler, c'est aussi se rassurer, loin des discours politiciens, des bagarres et se poser la question "qu'est ce que je fais à mon niveau ?".
Nous appelons ce jour à se rassembler lors de la marche républicaine qui s'organise dimanche.

De son côté la FNSEA s'est exprimé en signifiant son soutient à tous ceux qui luttent pour les libertés.
La France, ce grand pays, aux valeurs démocratiques, est fragile face au terrorisme aveugle et barbare.   
Des morts, des blessés, des gens choqués, Charlie Hebdo compte ses victimes.  
La presse française, elle,  pleure ses professionnels disparus. La France regarde avec effarement ses citoyens touchés et assassinés.  
Ici et ailleurs,  des groupes, des fanatiques, des extrémistes attaquent  la démocratie. Ce n’est pas un problème religieux, ce n’est pas un problème communautaire, c’est l’expression folle de ceux qui veulent le pouvoir pour les uns, la soumission pour les autres et l’imposition de leurs propres règles à tous.  
La République doit être défendue par le rassemblement et l’unité sans arrière-pensée, sans état d’âme et sans ambiguïté, car elle est notre bien commun, notre vivre-ensemble."

Nous sommes charlie: répondre à la haine par la solidarité pour la Confédération Paysanne
L’attentat qui a frappé Charlie Hebdo est une attaque contre nos valeurs, contre ce qui fait notre société. Nos premières pensées vont aux proches des victimes et à la rédaction de Charlie, attaquée alors qu’elle défend chaque semaine la liberté d’expression, et par là toutes nos libertés. Nombre de militants de la Confédération paysanne se souviennent de ces dessins qui ont accompagné nos combats, de ces rencontres qui ont nourri nos luttes.
Hier, l’horreur est venue nous rappeler qu’il est plus facile d’attiser la haine que de créer les conditions d’une société solidaire et fraternelle. Là est le combat que nous devons mener au quotidien, sans relâche.

Le MODEF, quant à lui, s’élève avec indignation contre cet acte barbare qui "meurtrit notre République".
En s’en prenant de la sorte à ceux qui ont des années durant porté l’exception culturelle française au travers leurs divers engagements, les assassins pensaient pouvoir porter atteinte à l’intégrité de notre pays. La France, le peuple de France, fidèle à ses convictions historiques et aux fondamentaux de la République, se mobilise partout au travers le pays pour dénoncer ces actes inconcevables dans un pays libre.
Nous avons une pensée émue pour toutes ces familles endeuillées, le choc est terrible, nous comprenons leur douleur et les mots nous manquent pour exprimer notre compassion. Nos amis ont perdu la vie pour défendre la liberté, la liberté de dire et de penser. Au travers nos actes, soyons dignes de leur engagement.
Le MODEF s’associe pleinement à l’élan national et participera aux divers rassemblements populaires organisés à la mémoire des victimes et contre la barbarie autour des valeurs de paix, de liberté et de fraternité, seules garantes de l’émancipation de l’espèce humaine. "

Les Faucheurs Volontaires soutiennent les familles et la liberté d’expression.  
Charb disait « Je préfère mourir debout que vivre à genou ». Il disait aussi qu’un dessin ne tue pas….
Aujourd’hui en France, si un dessin  ne tue pas, il peut engendrer l’assassinat de ses auteurs.
Charb, Cabu, Wolinski, Tignous, Oncle Bernard, Honoré et tous ceux dont nous ne savons pas encore les noms et qui viennent d’être assassinés ou blessés ... parce qu’ils ont eu le courage de dénoncer une société absurde et malade.
Tignous avait rendu visite au printemps 2007 à Montreuil, aux faucheurs-grévistes de la faim pour un « Printemps sans OGM dans les champs ». Tignous était passé plusieurs fois et avait sympathisé dans l’humour avec ses « Bon appétit » au moment de les quitter.
Les Faucheurs Volontaires dénoncent ces assassinats et tiennent à humblement faire part de leur soutien aux familles.
Nous continuerons d’essayer à faire qu’un autre monde, non-violent celui-là, soit possible.

Déclaration de Philippe MANGIN, Président de Coop de France
Dans la situation dramatique que vit la France, Coop de France et les coopératives réunies s'associent à l'émotion générale, et participent à la défense des valeurs essentielles, liberté d'expression, fraternité et démocratie.
Nous manifestons notre douleur et notre compassion à l'égard des victimes et de leurs Nous soutenons, dans la gravité de ce moment, le Président de la République, François Hollande, le Gouvernement et toute la représentation politique de notre pays.
Nous appelons les coopératives, leurs adhérents et leurs salariés, à se joindre avec toute la société civile aux manifestations de solidarité républicaine tant en province, qu'à Paris.

La MSA et leurs réprésentants Gérard Pelhâte et Michel Brault, président et directeur de la Caisse centrale de la MSA, au nom du groupe MSA, condamnent également l'acte terroriste visant Charlie Hebdo.
L'ensemble des organismes de MSA s’associeront à la minute de silence souhaitée par le Président de la République.
Attachée aux valeurs de démocratie et de liberté, la MSA se sent pleinement concernée et exprime sa solidarité.  

Commentaires   

 
0 #1 M. Naïli 09-01-2015 11:08
Guidé par mes *******victions démocratiques et laïques, sur lesquelles je ne suis pas prêt à faire la moindre *******cession, je reste entièrement solidaire en ces moments très douloureux avec Charlie Hebdo et les familles des victimes, frappées durement dans leur chair.
Que Charlie Hebdo puisse revenir encore plus fort pour incarner ce droit à la critique, à la liberté de penser, à la liberté d'expression, ce droit à voir les choses différemment, comme il l'a toujours fait.

Mohamed Naïli
Journaliste,
Doctorant, Sciences Po Bordeaux
Citer
 

Ajouter un Commentaire

En déposant un commentaire sur Revenu Agricole, vous accepetez la Charte d'utilisation accessible en suivant ce lien.


Pièce agricole

Fil gestion, patrimoine

Découvrez un extrait de tous les contenus PREMIUM. Pour avoir accès à l'ensemble des informations, les abonnés doivent se connecter !