jeudi 21 ao√Ľt 2014
Google+ Twitter Facebook Connexion Premium Inscription Qui sommes-nous ? Espace Premium
Vous √™tes ici : Accueil Focus gestion Gestion, Fiscalit√©, √Čpargne Finances, Epargne Bourse de Paris La Bourse de Paris, nerveuse face √† la pression des √©mergents

La Bourse de Paris, nerveuse face à la pression des émergents

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La Bourse de Paris faisait preuve de nervosité (-0,42%) lundi matin, toujours en proie aux inquiétudes sur la situation des pays émergents, qui l'ont poussée la semaine dernière à effacer ses gains du début de l'année.

A 09H27 (08H27 GMT), l'indice CAC 40 perdait 18,34 points à 4.143,13 points, tournant le dos à ses tous premiers échanges effectués légèrement dans le vert.

Vendredi, il avait cl√ītur√© en forte baisse (-2,79%), au lendemain d'un premier faux-pas (-1,02%).

"Les troubles grandissants dans les marchés émergents infligent des dommages aux avoirs à risques et aucune remontée n'est à attendre sur le court terme", assurent les économistes de Crédit Agricole-CIB.

Les grandes places financières mondiales s'agitent devant une sphère émergente poussive ces derniers jours: après Wall Street vendredi, Tokyo a fini en forte baisse lundi.

Le recul de la production manufacturi√®re en Chine, la d√©pr√©ciation de la monnaie argentine, les tensions politiques en Tha√Įlande et en Ukraine, nourrissent les craintes des investisseurs.

Le contrecoup redouté de la réduction des achats d'actifs de la Banque centrale américaine (Fed) sur les émergents, inquiète également. Le cours de la lire en Turquie a ainsi accéléré sa chute la semaine dernière.

La Fed, vedette de l'agenda de la semaine, doit se réunir mardi et mercredi pour fixer sa politique monétaire du mois de février. La grande majorité des analystes tablent sur une nouvelle coupe de 10 milliards de dollars dans son programme de rachats d'actifs, qui avait fortement soutenu les Bourses mondiales depuis des mois.

Dans ce contexte, et avec des résultats d'entreprise en demi-teinte, les marchés pourraient inaugurer une phase de repli "dans les prochains jours et semaines", estime Michael Hewson chez CMC Markets.

"Nous n'avons vu aucune correction de taille au cours des 12 derniers mois sur les marchés américains ou européens. En plein doute sur le niveau de valorisation des entreprises, toute nervosité de la part des investisseurs est susceptible de provoquer de la volatilité dans les échanges", poursuit-il.

Le marché bénéficie pourtant depuis plusieurs semaines d'indicateurs attestant d'une consolidation de la reprise économique. Lundi, il guettera le moral des entrepreneurs allemands, attendu en hausse pour janvier, selon le consensus des analystes.

Les investisseurs surveilleront également les ventes de logements neufs aux Etats-Unis pour décembre, qui doivent décliner selon Crédit Agricole-CIB.

En France, les chiffres du ch√īmage pour l'ensemble de l'ann√©e 2013 doivent √™tre publi√©s apr√®s la cl√īture.

C√īt√© entreprises, la saison des r√©sultats se poursuit. Le g√©ant californien Apple ouvre notamment la semaine aux Etats-Unis.

Dans l'Hexagone, le promoteur immobilier Kaufman & Broad et le groupe de services informatiques Econocom publieront leurs r√©sultats apr√®s la cl√īture.

Parmi les valeurs, Saft perdait 0,39% à 25,8 euros. Le fabricant français de batteries a pourtant annoncé avoir remporté un contrat-cadre "de plusieurs millions d'euros" sur cinq ans pour la fourniture de pièces aux nouveaux modèles de trains d'Hitachi au Royaume-Uni.

Veolia Environnement cédait 0,75% à 11,91 euros. Le groupe a annoncé avoir remporté un contrat de 64,5 millions d'euros pour la modernisation et la sécurisation de l’usine d’eau potable de la Roche, près de Nantes.

Accor gagnait 0,87% √† 35,26 euros. Le groupe h√ītelier nommera au 1er mars Vivek Badrinath, transfuge de chez Orange, au poste de directeur g√©n√©ral adjoint, pour piloter son offensive dans le num√©rique, √©rig√©e en priorit√© absolue.

Altran reculait de 0,31% à 6,46 euros. Le groupe de conseil en technologies a annoncé la création d'une coentreprise en Chine avec son partenaire Launch Automotive Design, spécialisé dans le design automobile.

Peugeot perdait 1,38% √† 11,08 euros. Thierry Peugeot a indiqu√© ce week-end que la famille Peugeot veut "continuer √† jouer un r√īle important" au sein de PSA, m√™me apr√®s l'entr√©e du Chinois Dongfeng au capital.

Bouygues (-1,28% √† 28,24 euros), se prononcera vendredi avec SFR, filiale de Vivendi (-0,49 √† 19,28 euros), via leurs conseils d‚Äôadministrations, sur le projet de mutualisation de leurs r√©seaux mobiles, selon le journal Les √Čchos.

Eurotunnel prenait 0,16% à 8,14 euros. Dix-neuf ouvriers ont été intoxiqués au monoxyde de carbone alors qu'ils travaillaient dans le tunnel sous la Manche dans la nuit de samedi à dimanche. Leur état n'inspire pas d'inquiétude.

Areva reculait de 2,20% à 18,90 euros. Le groupe nucléaire, via sa branche d'énergies renouvelables, prévoit de supprimer 160 emplois sur 660 dans ses deux usines en Allemagne dédiées à l'éolien en mer.

LVMH c√©dait 0,60% √† 123,45 euros. Sa cha√ģne de parfumeries Sephora a obtenu une saisine du Conseil constitutionnel sur la question du travail de nuit mais aussi sur celle du travail du dimanche.

Gecina reculait de 0,70% à 91,85 euros, pénalisé par l'abaissement de recommandation par Goldman Sachs.

Lisi perdait 4,01% à 116 euros, malgré le relèvement de la sienne par Exane BNP Paribas.

Boiron gagnait 2,94% à 49,41 euros, après avoir annoncé un chiffre d'affaires annuel en hausse de 9,1% en 2013. Le laboratoire homéopathique table sur une "progression très significative" de son résultat opérationnel.

 

 

Ajouter un Commentaire

En déposant un commentaire sur Revenu Agricole, vous accepetez la Charte d'utilisation accessible en suivant ce lien.


CAC 40

Yahoo Finance Chart
Découvrez un extrait de tous les contenus PREMIUM. Pour avoir accès à l'ensemble des informations, les abonnés doivent se connecter !