dimanche 26 mars 2017
Google+ Twitter Facebook Qui sommes-nous ? Inscription Connexion Premium Espace Premium
Vous êtes ici : Accueil Focus gestion Gestion, Fiscalité, Épargne Finances, Epargne Bourse de Paris La Bourse de Paris continue à manquer d'inspiration

La Bourse de Paris continue à manquer d'inspiration

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La Bourse de Paris était stable vendredi matin (-0,01%), ralentie par un indicateur chinois décevant, tout en devant digérer une série de résultats d'entreprises.

A 09H32 (07H32 GMT), l'indice CAC 40 perdait 0,44 point à 5.086,30 points. La veille, il avait terminé proche de l'équilibre (+0,08%).

"Cette dernière séance de la semaine ne devrait pas dépareiller des précédentes, avec des marchés probablement hésitants" et qui marquent une pause après une récente série de neuf jours de hausse, observe le courtier Aurel BGC.

Le marché parisien était ralentie par une troisième séance de baisse de Wall Street et une statistique chinoise préoccupante.

La production manufacturière chinoise s'est contractée en juillet, atteignant son niveau le plus bas depuis 15 mois, selon une étude indépendante qui confirme les difficultés de la deuxième économie mondiale à relancer son activité.

"La publication d’un indice PMI chinois particulièrement décevant met en exergue la modification de dynamique au sein de l'économie mondiale, avec une poursuite de ralentissement du rythme de croissance dans les pays émergents, et une meilleure dynamique en Europe", observent les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC.

Le marché va désormais guetter l'indice PMI d'activité en zone euro dans la matinée. Cet indicateur s'est inscrit en baisse en France, à son plus bas niveau en trois mois.

Les analystes s'attendent toutefois à ce que les PMI confirment que la reprise économique est en cours en zone euro malgré les incertitudes entourant la Grèce.

Le dossier grec est d'ailleurs mis de côté par les investisseurs depuis l'accord trouvé le 13 juillet avec la zone euro.

Il pourrait toutefois rapidement revenir sur le devant de la scène puisque les discussions sur un troisième plan d'aide sont censées aboutir dans le courant du mois d'août.

Enfin, les investisseurs surveilleront les ventes de logements neufs pour juin aux Etats-Unis dans l'après-midi et devront réagir à une avalanche de résultats d'entreprises, dont des poids lourds comme Danone et Air France-KLM.

Parmi les valeurs, Thales bondissait (+7,82% à 61,21 euros), le marché saluant la hausse de l'activité et des marges au premier semestre, malgré une chute de son résultat net.

Nexity était recherché (+6,00% à 40,22 euros) après le relèvement de ses prévisions pour 2015 grâce à une "franche reprise" du marché du logement en France.

Air France-KLM était en nette hausse (+2,11% à 6,73 euros). Le groupe a annoncé une réduction de 300 millions d'euros des frais généraux après avoir publié une perte nette en hausse de 3% au premier semestre.

Edenred prenait 2,90% à 24,29 euros grâce à un bénéfice net en hausse de 17,3% au premier semestre.

En revanche, SES chutait (-6,42% à 29,14 euros), pénalisé par la révision à la baisse de ses prévisions de résultats pour l'exercice en cours.

Danone reculait (-1,35% à 61,32 euros) après avoir vu son bénéfice net chuter de près d'un tiers au premier semestre en raison de la dépréciation de la valeur de la marque de lait infantile Dumex en Chine.

TF1 perdait 0,37% à 15,99 euros. le groupe a publié un bénéfice net part du groupe de 28,3 millions d'euros pour le deuxième trimestre, un chiffre divisé par 10 par rapport à la même période de 2014, qui avait profité de la plus-value de cession d'Eurosport.

Fleury Michon prenait 6,49% à 57,40 euros. La société a vu ses ventes poursuivre leur progression au deuxième trimestre.

Dassault Aviation était en forte hausse (+5,24% à 1.187,10 euros), profitant d'une hausse de 11% de son chiffre d'affaires et un bond de 30% de son bénéfice net ajusté au premier semestre.

Archos progressait (+3,48% à 2,38 euros) après avoir enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 25% au deuxième trimestre.

Enfin, les publications de Recylex (-2,23% à 1,75 euro) et STEF (-2,41% à 63,52 euros) étaient sanctionnées par le marché.

 

 

Ajouter un Commentaire

En déposant un commentaire sur Revenu Agricole, vous accepetez la Charte d'utilisation accessible en suivant ce lien.


CAC 40

Yahoo Finance Chart
Découvrez un extrait de tous les contenus PREMIUM. Pour avoir accès à l'ensemble des informations, les abonnés doivent se connecter !