mercredi 26 avril 2017
Google+ Twitter Facebook Qui sommes-nous ? Inscription Connexion Premium Espace Premium
Vous êtes ici : Accueil Focus gestion Gestion, Fiscalité, Épargne Finances, Epargne Bourse de Paris La Bourse de Paris faiblit après trois jours de hausse (-0,04%)

La Bourse de Paris faiblit après trois jours de hausse (-0,04%)

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La Bourse de Paris faisait machine arrière et perdait un peu de terrain vendredi après-midi (-0,04%), faiblissant après déjà trois jours de hausse consécutifs et malgré de bons résultats d'entreprises

A 15H58 (13H58 GMT), l'indice CAC 40 perdait 2,25 points 5.044,06 points, dans un volume d'échanges de 2,2 milliards d'euros. La veille, il avait gagné 0,58%

Le marché parisien se montrait peu entreprenant depuis l'ouverture et a perdu de l'élan dans l'après-midi, dans la foulée d'un début de séance poussif de Wall Street.

Le CAC 40 avait jusqu'à présent évolué "dans le vert, mais de peu, malgré le soutien de Vinci, BNP Paribas ou Airbus qui ont publié des chiffres de qualité mais peinent à entrainer tout l'indice", observe le courtier Aurel BGC dans une note.

Les indicateurs du jour ont eu peu d'impact, notamment aux Etats-Unis où l'activité économique de la région de Chicago a augmenté davantage que prévu en juillet.

En zone euro, l'inflation a quant à elle continué de stagner à des niveaux extrêmement faibles tandis que le nombre de chômeurs est reparti à la hausse pour la première fois cette année, ce qui met la pression sur la Banque centrale européenne (BCE) pour poursuivre son action en faveur de la croissance.

Plus généralement, le mois d'août pourrait "se révéler mouvementé", prévient Aurel BGC, indiquant que "les marchés européens pourraient bénéficier d'une période de calme de deux semaines" mais que certains arguments "incitent à la prudence".

En particulier, sur les résultats, le marché "reste assez sévère et bien souvent, c'est la Chine, et plus généralement le ralentissement dans les émergents, qui en est la cause".

Sans compter les incertitudes liées à la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) et sur la Grèce.

Le dossier grec n'a d'ailleurs pas complètement disparu des préoccupations des investisseurs, après l'ombre jetée par le FMI jeudi sur le plan d'aide à la Grèce. Le Fonds a en effet affirmé que sa participation était en suspens et le resterait sans engagement "concret" des Européens à alléger la dette d'Athènes.

Parmi les valeurs, Arkema était recherché (+6,14% à 70,66 euros), profitant d'un bénéfice net plus que doublé au deuxième trimestre.

Ipsen bondissait (+3,65% à 59,01 euros) grâce au relèvement de ses objectifs 2015 après des ventes en hausse au premier semestre.

Airbus Group prenait 2,88% à 64,21 euros à la faveur de résultats en hausse au premier semestre et du maintien de ses objectifs.

BNP Paribas profitait (+2,38% à 59,03 euros) d'un deuxième trimestre faste, dépassant très largement les attentes.

Natixis prenait 2,19% à 6,67 euros, grâce à des résultats meilleurs que prévu au deuxième trimestre et malgré l'évolution défavorable de la Coface.

Vinci gagnait 3,19% à 57,87 euros en dépit du repli de son bénéfice net de 39,3% au premier semestre sur un an, mais en hausse de 6,3% une fois retraité d'éléments non courants.

En revanche, Vallourec chutait de 5,85% à 15,04 euros. Le fabricant de tubes sans soudures, durement frappé par la chute du marché du pétrole et du gaz, a plongé dans le rouge au deuxième trimestre et anticipe des pertes opérationnelles sur l'ensemble de l'année.

Mersen s'enfonçait de 7,14% à 21,85 euros. Le fabricant d'équipements en graphite a annoncé un bénéfice en forte hausse au premier semestre 2015, mais a vu ses ventes s'éroder lors du deuxième trimestre.

jbo/sl/az

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire

En déposant un commentaire sur Revenu Agricole, vous accepetez la Charte d'utilisation accessible en suivant ce lien.


Pièce agricole

CAC 40

Yahoo Finance Chart
Découvrez un extrait de tous les contenus PREMIUM. Pour avoir accès à l'ensemble des informations, les abonnés doivent se connecter !