dimanche 28 mai 2017
Google+ Twitter Facebook Qui sommes-nous ? Inscription Connexion Premium Espace Premium
Vous êtes ici : Accueil Focus marchés Céréalier Les marchés aujourd'hui Marché de Chicago Chicago: de bonnes exportations soutiennent les cours agricoles

Chicago: de bonnes exportations soutiennent les cours agricoles

Chicago: de bonnes exportations soutiennent les cours agricoles - 2.0 out of 5 based on 1 vote
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 2.00 (1 Vote)

Les cours du maïs, du blé et du soja ont monté jeudi à Chicago après des chiffres favorables sur les exportations hebdomadaires, qui ont un peu soulagé un marché déprimé depuis la mi-juillet.

Publiés comme tous les jeudis par le ministère de l'Agriculture, "les chiffres hebdomadaires sur les exportations étaient favorables pour le blé, le maïs et le soja", a mis en avant Mike Zuzolo, de Global Commodity Analytics and Consulting. "Cela fait un moment que ces chiffres sont bons et même supérieurs aux attentes pour les trois produits."

Dans le détail, les ventes à l'étranger de la récolte actuelle de soja ont atteint la semaine dernière 416.700 tonnes, alors que les experts en attendaient moins de 200.000, d'après les estimations rapportées par la maison de courtage Allendale. Pour le maïs, également en ce qui concerne la récolte actuelle, elles ont représenté 364.900 tonnes, soit la fourchette haute de ce qui était attendu.

Enfin, les commandes de blé par l'étranger, qui ne sont désormais annoncées que pour l'année 2015/2016, ont atteint 443.300 tonnes, alors que le marché en attendait moins de 400.000.

"Cela fait plaisir de voir des exportations meilleures que prévu", ont reconnu les experts d'Allendale, pour qui la récente chute des prix a contribué à rendre plus attrayants les produits américains.

Après avoir atteint un pic à la mi-juillet, les cours des trois céréales ont fortement baissé pendant la deuxième moitié du mois, les inquiétudes s'apaisant sur la météo américaine.

Malgré la tendance favorable de jeudi, "le marché reste sensible à la force du dollar, qui s'accentue depuis que la Réserve fédérale s'est exprimée hier", a cependant prévenu M. Zuzolo.

A l'issue de sa réunion monétaire de juillet, la Fed a laissé la voie ouverte à une prochaine normalisation monétaire, qui serait de bon augure pour le dollar, sans pour autant changer de politique dans l'immédiat.

Or, la force du billet vert nuit aux producteurs américains en les rendant moins compétitifs, et "en atteignant ses plus hauts niveaux depuis une ou deux semaines, le dollar freine le retour d'investisseurs sur les marchés (agricoles)" a conclu M. Zuzolo.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le contrat le plus actif, a terminé la séance à 3,8375 dollars, contre 3,7825 dollars mercredi soir.

Le boisseau de blé pour septembre, là encore le plus actif, s'échangeait à 4,9650 dollars contre 4,9325 dollars précédemment.

Le boisseau de soja pour novembre, lui aussi le plus échangé, coûtait 9,5000 dollars, contre 9,4325 dollars auparavant.

Ajouter un Commentaire

En déposant un commentaire sur Revenu Agricole, vous accepetez la Charte d'utilisation accessible en suivant ce lien.


Pièce agricole

Stratégie et décryptage

Les marchés agricoles

Découvrez un extrait de tous les contenus PREMIUM. Pour avoir accès à l'ensemble des informations, les abonnés doivent se connecter !